Les Âmes Silencieuses: Critique

img_20190527_103045_5495658789534386977534.jpg

L’autre jour au boulot une cliente nous a vivement recommandé ce livre en disant “Ne faites pas attention à la couverture, il est absolument génial“. J’ai donc décidé de suivre ses conseils et de me plonger dans la lecture du premier roman de Mélanie Guyard — que vous connaissez peut-être sous le pseudo d’Andoryss — roman intitulé Les Âmes Silencieuses. (Roman paru le 2 mai chez Seuil.)

Au niveau de l’intrigue, on se situe entre 1943 et 2012, les chapitres alternent entre la vie d’Héloïse pendant la seconde guerre mondiale, alors que tout son village l’accuse d’avoir couché avec l’ennemi, et la vie de son petit-fils Loïc en 2012, deux ans après le décès de sa grand-mère. Fraîchement séparé de sa femme, Loïc est chargé par sa mère d’aller vider la maison d’Héloïse au fin fond du Berry. Il n’est franchement pas charmé par l’idée, mais vu qu’il a perdu son boulot après s’être battu avec un de ses collègues, il n’a pas vraiment d’excuse. Au fur et à mesure que l’intrigue avance, Loïc en même temps que le lecteur découvrent un profond secret qu’Héloïse a caché toute sa vie… [TW viol]

Je suis une grande fan de romans historiques, même si j’en lis trop peu, et celui-ci tombait parfaitement dans la catégorie des livres susceptibles de me plaire, une fois plongée dedans. Et je dois bien avouer que l’intrigue est vraiment bien faite. J’ai mis un peu de temps à me plonger de temps, mais j’ai vraiment beaucoup aimé le personnage d’Héloïse. C’est un personnage extrêmement fort, qui dans sa jeunesse était prête à tout pour protéger son frère, y compris compromettre sa propre réputation et son avenir. Elle a emporté ce secret jusque dans sa tombe, cachant même à sa fille qui était son véritable père. Je n’en dirai pas plus pour vous laisser le suspense même si j’avais deviné ce qu’il en était bien avant la révélation finale…

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Mathilde, que Loïc rencontre au village de sa grand-mère, et la complexité du personnage de Frantz. La quête de vérité de Loïc était vraiment fascinante une fois qu’on était dedans, et la fin du roman m’a fait vraiment chaud au cœur. Bonus: le petit speech de Mathilde sur le consentement m’a vraiment fait du bien !

Pourquoi je ne lui ai donné que 3/5 sur Goodreads : Tout d’abord, j’ai un eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. On me l’avait vraiment bien vendu, et au final il m’a fallu la moitié du livre pour vraiment commencer à apprécier… Même si cette deuxième moitié en valait le coup, j’ai été un peu déçue ! Ensuite, j’ai été un peu gênée par le machisme / sexisme au départ, même si ça s’est un peu dissipé par la suite. Mais ce qui m’a vraiment gênée et que je ne pardonne pas, ce sont toutes les remarques que Loïc a fait sur / à son psy. Je sais bien que de nombreuses personnes partageront son point de vue, mais franchement je trouve que la thérapie est importante (surtout qu’elle l’était bien dans son cas !) et c’est un mauvais exemple à donner au lecteur je trouve ça dommage d’en donner une si mauvaise image.

Mais dans l’ensemble, malgré un début un peu difficile je trouve que l’intrigue est vraiment bien faite, donc je le recommande sans me poser de questions !

Advertisements

One thought on “Les Âmes Silencieuses: Critique

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s